Témoignage

Tout s'est illuminé

Thérapie de Groupe

28/02/2023

Constant est journaliste et depuis quelques années il couvre la guerre dans le Haut-Karabagh en Arménie. Des journées entières à entendre les bombes exploser plus ou moins proche. Mais un jour, sur son canapé, devant le film Les Chatouilles, c'est dans sa chair que résonnent les bombes. Ces bombes, ce sont les souvenirs encore un peu flous de l'inceste qu'il a subi enfant.

Tout s’est illuminé raconte comment l’oubli est un trauma en soi. Je l’ai compris au Haut Karabagh, un territoire disputé par l’Arménie et l’Azerbaïdjan depuis la chute de l’URSS. J’ai couvert la guerre de 2020 là bas, sans savoir que ce conflit allait réveiller mes propres guerres intérieures.

La santé mentale, je trouve que c’est un sujet tabou ou en tout cas invisibilisé, car il est à l’intersection de beaucoup de sujets sociaux. Soit on a l’impression de faire sa thérapie en public, soit on garde trop pour soi. Les rare endroits où je peux parler de santé mentale, ont souvent évacué les questions politiques pour laisser placer à une sorte de nouvelle religion, qui ne me convainc pas non plus. Evoquer l’anxiété et la replacer dans son contexte, c’est aussi transmettre un vécu qui m’a fait grandir et qui continuera d’évoluer dans ma chair pour la vie.

En tant que journaliste, regarder d’où je parle sur ces questions de santé mentale, reconnaître ma part de trauma, d’oubli, de négligence, c’est aussi permettre de mieux couvrir les situations dont je suis témoin. Evoquer ce conflit sous cet angle, c’est aussi le rendre accessible à d’autres personnes, qui ne se sentent pas concernées par le devenir de cette région.
Résultat : des politiques et journalistes instrumentalisent cette guerre entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan d’un point de vue religieux, qui n’a pas lieu d’être, souvent de manière islamophobe.

A l’heure où j’écris ces lignes, les habitant.e.s du Haut-Karabagh sont toujours bloqués par l’Azerbaïdjan depuis plus d’un mois, sans nourriture, ni gaz par -20 degrés et avec des coupures d’internet. Ce sont les lieux où se sont déroulés la guerre de 2020 que je décris dans le podcast. Ces personnes courent actuellement un fort risque de nettoyage ethnique par l’Azerbaïdjan.

Je dédie donc ce podcast à Saro et Anush de Shushi, qui continue de travailler en ligne dans un hôtel de Stepanakaert sans savoir à quoi ressemblera la journée de demain.

Merci à Artur, au projectionniste et au directeur de m’avoir permis d’enregistrer le son du projecteur de l’union des cinéastes d’Erevan, à Hanna Mauvieux pour son regard, à Elise Boutié et Aphélandra Siassia pour leurs conseils dans le cadre du labo de création de Jouïr podcast, à Ryad Maouche pour sa confiance, à Gilles Mardirossian et Célia Cansier pour leur écoute.

Références bibliographiques
Mettre la hanche dans l’inceste de Pattie O Green
Le corps n’oublie rien du Dr Van der kolk
La culture de l’inceste de Juliet Drouar et Iris Brey
Mémoire traumatique de Muriel Salmona
Le berceau des dominations de Dorothée Dussy

Extraits
Grand reportage France culture la révolution arménienne 2018
Ta douleur de Camille chantonné
Les chatouilles adapté de la pièce d’Andréa Bescond
Adèle Haenel sur le plateau de Mediapart

Aidez-nous à vous raconter le monde

Frictions lance sa campagne de crowdfunding : en soutenant Frictions, vous faites vivre une communauté d’auteurs et de journalistes qui racontent le monde par l’intime !

Nous soutenir

Explorer

Témoignage 17 min.

Parlons poil ! L'injonction de l'épilation chez les jeunes filles

Des jeunes femmes racontent la pression continue de se débarrasser de leurs poils pour se faire accepter et ses répercussions sur l'estime de soi.

écouter
Témoignage 19 min.

Une amitié dans la nuit bipolaire

Adèle et Astrid ont 15 ans quand Astrid est diagnostiquée bi-polaire après une soirée qui finit mal. 10 ans plus tard, les deux amies reviennent sur cette soirée.

écouter

Les clandestines : le tabou des femmes alcooliques

Charlotte, sobre depuis presque deux ans, raconte ses premiers verres puis son addiction, et sa lutte pour arrêter l’alcool à son amie Laura.

écouter